1914-1918 – une étude inédite sur les prostituées dans le Finistère

Brest, Finistère, France

Au moins, 125 000 poilus bretons sont morts au front pendant la Première guerre mondiale.  Les ouvrages sur le sujet foisonnent. En revanche, peu de choses ont été écrites sur les femmes en Bretagne pendant la Grande guerre. Certaines étaient munitionnettes dans les usines d’armement, notamment à Brest. D’autres ont repris vaille que vaille les commerces ou les lopins de terre cultivés par leurs maris partis au front. D’autres encore se sont prostituées. Ces dernières font l’objet d’une étude inédite menée par Apolline Arnal, étudiante en master 2 d’Histoire Contemporaine. Elle est publiée dans  » 1914-1918, le Finistère dans la grande guerre » éditée par la société d’archéologie du Finistère. 

Les maladies vénériennes, un enjeu de guerre

 » On dispose de documents parce que les autorités militaires et politiques avaient une peur bleue des maladies vénériennes. Ces maladies pouvaient contaminer les soldats et les rendre inaptes au combat.  C’était donc un enjeu important. « 

Les autorités de l’époque se plaignaient d’une augmentation phénoménale de la prostitution à Brest, particulièrement après l’arrivée des américains en 1917. Des rapports de police consignent les noms de ces prostituées. Elles avaient des cartes qui les obligeaient à des visites sanitaires.



Exemple de registre municipal de la prostitution. - Radio France
Exemple de registre municipal de la prostitution. © Radio FranceApolline Arnal-Archives départementales

A Brest dans le quartier des Sept-Saints

Ces femmes étaient surtout concentrées dans le quartier des Sept-Saints à Brest, ce qui s’appelle aujourd’hui le bas de Siam.  A Quimper, c’est moins net. On a une trace à Kerfeunten.  » précise Apolline Arnal.

Des femmes traquées

Ces femmes étaient traquées. Certaines ont été expulsées par les autorités militaires de Brest.  Les détails sont à retrouver dans le premier chapitre de  » 1914-1918, le Finistère dans la Grande guerre » éditée par la société d’archéologie du Finistère.

Posté depuis https://www.francebleu.fr/infos/culture-loisirs/1914-1918-une-etude-inedite-sur-les-prostituees-dans-le-finistere-1541685717#xtor=RSS-113

Laisser un commentaire