Lavrov à Pompeo : il est temps pour Washington et Moscou de se montrer constructifs

«Il est temps de commencer à construire un nouveau modèle de perception mutuelle. Nous y sommes prêts», a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, en recevant son homologue américain Mike Pompeo. Celui-ci est invité ce 14 mai à Sotchi, en Russie, où il doit s’entretenir avec le président russe Vladimir Poutine et le ministre des Affaires étrangères. 



«Je suis ici aujourd’hui parce que le président Trump est déterminé à améliorer cette relation», a de son côté déclaré Mike Pompeo au début de l’entretien.

Il s’agit des plus hauts pourparlers entre responsables russes et américains depuis le sommet d’Helsinki en juillet dernier entre Vladimir Poutine et Donald Trump.

La Maison Blanche espère de longue date que la fin de l’enquête du procureur spécial Robert Mueller, qui n’a conclu à aucune collusion entre l’équipe du candidat Trump et Moscou durant la dernière campagne présidentielle américaine, permettra de tourner la page de relations glaciales entre les deux pays. Début mai, Donald Trump a une conversation téléphonique «très positive», selon ses propos, de plus d’une heure avec Vladimir Poutine.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a dit espérer que la visite du secrétaire d’Etat américain permettra de «stabiliser quelque peu» les relations entre Moscou et Washington. Il a cependant reconnu, cité par l’agence Interfax, que les discussions s’annonçaient «difficiles» sur le Venezuela, les positions des deux pays étant «diamétralement opposées». 

Un certain nombre d’autres dossiers internationaux opposent les deux puissances, dont ceux syrien, ukrainien et iranien. 

Détails à suivre…

Trouvé ici :
Source